Convoitises

Convoitises

Dans les bibliothèques de gares ou les vitrines des librairies, à Londres, Paris, New York ou Tombouctou, on ne voit que les jaquettes très dénudées des best-sellers de Arnold Elton. Bon an mal an, Arnold Elton tire de ses livres quelques millions de dollars qu’il dépense sans compter comme les héros de ses romans. Champagne millésimé, caviar au petit déjeuner, maîtresses qu’il couvre de diamants, c’est là son ordinaire. Du taudis de Boston où il a passé son enfance à la somptueuse villa sur la côte d’Azur, où il passe le plus clair du temps qu’il ne consacre pas à son palais d’Hollywood, le chemin a été long et semé d’embûches. Mais il les a surmontées, grâce à son obstination, son manque absolu de scrupules, ses talents devant une page blanche et au lit sans oublier ses relations étroites avec la Mafia. Mais le passé peut très bien resurgir et vous sauter à la gorge et alors, même lorsqu’on s’appelle Arnold Elton, il arrive que le monde s’écroule brutalement sur votre machine à écrire…


Genre: Roman

Les commentaires sont clos.