Archives de
Genre : Récit

La protestante et le catholique

La protestante et le catholique

12 mars 1948, 17 heures et 23 minutes, la scène se passe au Conservatoire national d’art dramatique, à Paris.
Une jeune fille vient de donner une gifle à un jeune homme. Il lui dit :  » Mademoiselle, je vous la rendrai.  »
9 octobre 1948, 15 heures et 2 minutes, la scène se passe dans la rue, face au Conservatoire national d’art dramatique, à Paris.
Le jeune homme vient de rendre sa gifle à la jeune fille.
Les voilà face à face.
Elle est protestante, il est catholique.
Le match commence.
Trois enfants plus tard, ils sont toujours ensemble.
Il s’appelle Louis. Elle s’appelle Frédérique.


Genre: Récit, Roman
Thèmes: Amour, Autobiographie, Famille, Religion
Magie d’amour et magie noire

Magie d’amour et magie noire

L’avertissement d’Alexandra David-Néel est clair : « Tout au long des pages suivantes, le lecteur est prié de se rappeler que ce roman a été vécu. » Histoire vécue que celle qu’on raconta dans la nuit du Tibet à notre voyageuse ? Récit mythique que cette histoire où le merveilleux croise l’horreur ? Roman d’amour fou que le récit de cette passion entre Garab le brigand et Detchéma, fuyant sa famille pour rejoindre celui qu’elle vit en songe ?
Au pays du réel nimbé d’imaginaire, Alexandra David-Néel plonge au cœur des coutumes et des croyances des habitants d’une des régions les plus reculées du monde et réinvente « Roméo et Juliette » dans les steppes du Tibet. Un livre lumineux qui se lit comme un songe.


Genre: Récit, Spiritualités
Thèmes: Bouddhisme, Croyances
Dites-lui que je l’aime

Dites-lui que je l’aime

«  L’autre jour, ma fille m’a demandé si on pourrait te voir quand tu ne seras plus morte. Elle est encore petite, tu sais, alors elle a insisté – et pourquoi ton coeur s’est arrêté, et pourquoi tu es morte dans ta salle de bain… Mourir à 33 ans, elle ne comprend pas, et elle a peut-être senti dans ma réponse mon aversion à parler de toi, à penser à toi. J’avais tout emmuré mais te revoilà sans cesse?  »  Il aura fallu trente ans pour que Clémentine Autain écrive sur sa mère, la comédienne Dominique Laffin, morte en 1985. Clémentine en avait 12 et déjà un long et douloureux chemin avec cette mère en souffrance, égarée, incapable de prendre soin de sa fille. Clémentine Autain s’est construite en fermant la porte aux souvenirs, en opposition avec cette mère dont, petite fille, elle avait parfois dû s’occuper comme d’un enfant. Aujourd’hui, elle n’occulte rien, dit avec justesse le parcours tragique d’une femme radieuse et brûlée, passionnée de vie, actrice magistrale, féministe engagée mais dévorée par ses angoisses et prise au piège d’une liberté dangereuse.Dites-lui que je l’aime  : dans ce récit poignant dont le titre rappelle le film éponyme, Clémentine Autain rend justice à une figure oubliée des uns, culte pour les autres. Elle retrouve ce qu’elle lui doit, son féminisme, sa propre maternité peut-être. Et malgré l’âpreté des souvenirs, elle écrit un récit d’une grande douceur, une lumineuse lettre d’amour.


Genre: Récit, Roman, Vécu
Thèmes: Autobiographie, Famille
Ce que je peux enfin vous dire

Ce que je peux enfin vous dire

« On voit bien que ç’a été parfois très violent pour vous. Mais vous n’avez rien dit. Comment fait-on pour tenir ? »
Au moment où la parole des femmes se libère enfin, beaucoup d’entre elles m’ont demandé de m’exprimer sur ce qu’une femme en politique subit en silence. Et de plus en plus d’hommes me disent : parlez pour nos filles, nos compagnes, nos sœurs. Je me suis donc accordé ce droit de dire, et ce droit est vite devenu un devoir. La raison du silence des femmes, c’est la peur de l’humiliation. Ce fut difficile, et parfois douloureux d’écrire, car il a fallu que je revive des épreuves que j’avais rangées dans ma mémoire frigorifiée.
Mais, m’a-t-on dit, ayant été la première femme de l’histoire de France à accéder au second tour de l’élection présidentielle, vous deviez prendre la parole pour faire avancer la cause des femmes et poser des repères. Et en plus, j’ai appris de ma longue expérience des combats écologiques la ressemblance entre les violences faites aux femmes et celles faites à la nature, avec des prédateurs qui maltraitent, salissent, exploitent, trop souvent en toute impunité. Le même vocabulaire. La même loi du silence. C’est donc pour accélérer l’action que j’ai décidé de faire entendre ma voix et celles qui n’ont pas pu se faire entendre.
Respect de la nature, respect des femmes : et s’il y avait là une réponse aux deux fléaux qui frappent aussi bien la planète que l’action politique, la déshumanisation et le déracinement ?
Ségolène Royal


Genre: Récit
Thèmes: Autobiographie, Femme, Nature, Politique, Témoignage
La petite paroisse – Les femmes d’artistes

La petite paroisse – Les femmes d’artistes

La Petite Paroisse
Le mot religion retrouve dans La Petite Paroisse son sens étymologique : créer du lien. Daudet tente de remédier aux maux du monde moderne et à la crise du couple en prônant une morale du pardon et de la pitié ; il prêche une religion sans transcendance, un moderne évangile qui peut devenir l’objet de son indulgente dérision. Le message du roman reste ambigu ; ça n’est pas la religion mais un fantasme de meurtre qui réconcilie finalement le couple déchiré de La Petite Paroisse.

Les femmes d’artistes
L’artiste doit-il se marier ? A cette question simple, posée dans le prologue, Alphonse Daudet répond par la négative et le prouve en douze nouvelles peu connues, d’abord parues en revue en 1873.
Poètes, hommes de théâtre, musiciens, sculpteurs, peintres, obscurs ou célèbres, riches ou fauchés sont appelés à témoigner. Les comportements du monde artistique de la fin du siècle sont passés au crible dans une écriture incisive et drôle qui place résolument Daudet du côté de Zola et de Maupassant. La charge est féroce, le constat sans réplique.


Genre: Classique, Récit, Roman
Pérégrinations des « Barcelonnettes » au Mexique

Pérégrinations des « Barcelonnettes » au Mexique

Barcelonnette, petite ville des Basses-Alpes fondée au XIII° siècle, a connu un destin étonnant. Jusqu’au second Empire sa situation géographique en fait une véritable ville insulaire qui se forge une identité collective tout à fait originale : sa population s’était donnée ses propres règles, sa propre justice.
Contraints par les forces de l’industrialisation à l’exode, c’est au Mexique que les «Barcelonnettes» ont choisi de reconstituer leur identité. En 1821, le pays, abolissant les privilèges espagnols, s’ouvre sans restrictions aux métis comme aux blancs, aux étrangers comme aux Mexicains.
Très vite, la colonie des Barcelonnettes devint la principale colonie française, représentant jusqu’à quatre mille personnes en 1910. Révolutionnaires dans les premières années, ils se retrouvèrent peu à peu à la tête d’un véritable « empire » textile. Usines, magasins, participations dans les assurances et les banques… ces déshérités d’une petite vallée des Basses-Alpes étaient devenus les financiers de l’ État mexicain.
Aujourd’hui, leur réalité s’estompe ; par contre une façon d’être persiste et les traces de leur retour sont encore visibles : grandes maisons bourgeoises, cimetière aux tombes monumentales, ainsi que le qualificatif de « Mexicain ». En reconstituant leur histoire, l’auteur a voulu percer le secret de cette identité collective tenace à travers les siècles. Pour lui, si les Barcelonnettes sont partis au Mexique, c’est qu’ils voulaient rester…


Genre: Document, Récit
Thèmes: Histoire, Provence
Les Alpes à la provençale

Les Alpes à la provençale

Ce pays somnole et dodeline. Les campagnes se sont vidées plus qu’ailleurs. Plus qu’ailleurs les villages en ruine marquent le pas des randonneurs. Mais la plus grave menace est le désert du dedans. La Provence alpine végète par manque de désir. Si elle perdait de sa réalité, où trouver ce qu’elle est seule à donner, ses heures violettes, ses pierres à mémoire, ses échanges de lumière et de nuit, ses hommes de nature, ses plateaux bleu mistral, ses collines de rouille, le mouvement de ses montagnes dans le réseau de leurs sentiers, le rythme des villages, tous ces grands riens faits par l’histoire, si peu spectaculaires et si loin de Venise ? Il faut réveiller cette Provence comme une belle au bois dormant.


Genre: Récit
Thèmes: Géographie, Histoire, Provence
Le Guerrier pacifique

Le Guerrier pacifique

«Tout commença en décembre 1966, qui marqua le début d’une série extraordinaire d’événements dans ma vie. J’étais en troisième année à l’université de Californie à Berkeley. Un jour à trois heures vingt du matin, dans une station-service ouverte toute la nuit, je rencontrai pour la première fois Socrate. (Il ne me dit pas son vrai nom, mais après avoir passé un moment avec lui cette nuit-là, je l’appelai d’instinct comme l’ancien sage grec ; le nom lui plut et lui resta.) Cette rencontre fortuite, ainsi que les aventures qui ont suivi, allaient changer ma vie.»
L’homme que l’auteur appelle Socrate a réellement existé. Âgé de presque cent ans, Socrate révèle une formidable jeunesse d’esprit et un humour décapant. À son contact, Dan, un sportif de haut niveau en mal de vivre, voit ses croyances complètement bouleversées. Guidé par le vieux sorcier excentrique, Dan triomphe peu à peu de ses peurs et de ses illusions pour vivre comme un amoureux et un guerrier… pacifique.


Genre: Récit
Thèmes: Autobiographie, Esotérisme, Initiatique, Spiritualité
Un homme d’honneur : de la Résistance au Milieu

Un homme d’honneur : de la Résistance au Milieu

Le nom de François Marcantoni n’aurait jamais dû sortir d’un petit cercle d’initiés, du Milieu avec un grand M, tel qu’il existait après-guerre, à la police. Ce résistant décoré pour ses faits d’arme durant la Seconde Guerre mondiale, blessé et pensionné à 100%, torturé par la Gestapo, n’a jamais cherché la notoriété. Et pour cause ! A la Libération, il est entré dans l’illégalité. En se payant, sans violence, sur la tête d’anciens collabos qui s’étaient enrichis sous l’Occupation tout d’abord. Puis en réalisant quelques hold-up plus classiques. Si le nom de François Marcantoni est soudain devenu célèbre, c’est à cause d’un meurtre qui va tenir la France en haleine durant des mois : celui de Stephan Markovic, ancien secrétaire-garde du corps d’Alain Delon. Ce qui n’aurait dû être qu’un banal fait divers va devenir en quelques semaines, l’un des plus importants scandales de la Ve République, impliquant les plus hautes personnalités politiques, et dont le but est d’empêcher Georges Pompidou de succéder au général de Gaulle à l’Elysée, y compris en le traînant dans la boue. Accusé dans une lettre par Stephan Markovic d’être à l’origine de sa mort, François Marcantoni va se retrouver en prison, – au secret, durant dix mois, inculpé de complicité d’assassinat avant finalement, en 1976, de bénéficier d’un non-lieu, alors que l’affaire ne sera jamais élucidée.

Genre: Document, Récit, Vécu
Thèmes: Autobiographie, Politique
L’avant-dernier Pape avant la fin du monde

L’avant-dernier Pape avant la fin du monde

Depuis quatre cents ans, la prophétie de saint Malachie, un évêque du 12e siècle, disciple de saint Bernard, prédit l’avènement de chaque pape. Or, selon celle-ci, il ne resterait plus que deux papes avant la destruction de Rome, qui coïnciderait avec la fin des temps. L’intérêt de cette prophétie est qu’on a pu et qu’on peut toujours en vérifier le bien-fondé et que pour certains papes, les devises qui les caractérisent sont d’une extraordinaire précision. C’est la vérification par les faits qui fit le succès de cette prophétie à laquelle crurent non seulement les foules chrétiennes, mais aussi les plus grands personnages de l’Église, des saints, des papes, au point même que pour l’élection de certains pontifes, on peut se demander si le choix des cardinaux ne fut pas guidé par la prédiction du saint évêque irlandais dont saint Bernard lui-même atteste qu’il possédait le don de prophétiser. Avant et après l’élection d’un pape, on ne manque jamais de scruter cette prophétie, aujourd’hui plus que jamais d’actualité. Quel sera le prochain souverain pontife, celui du troisième millénaire ? Ce sera en effet l’avant-dernier pape avant l’ultime pape qui prendra le nom de Pierre et sous le règne duquel la « vine aux sept collines » devrait être détruite. Le prochain pape sera-t-il juif comme pourrait le laisser penser sa devise ? Son successeur sera-t-il le pape de la fin de la Chrétienté, donc de la fin du monde annoncé par les Écritures ? Et à quelle date aura-t-elle lieu ? C’est à ces questions que répond le texte de saint Malachie, la plus célèbre des prophéties.


Genre: Récit
Thèmes: Esotérisme